Imprimer

 

«Cuisiner suppose, une tête légère, un esprit généreux et un coeur large» Paul Gauguin

Bonjour à tous 😃!!! Je suis super contente d’ouvrir le premier article de mon blog pour parler de mes deux passions : la cuisine et la positivité. 

La positivité est un concept très important pour moi, je m’entraine à le mettre en place dans mon quotidien et il m’a aidé dans de nombreuses situations difficiles !

Je ne sais pas si ça vous arrive mais, me concernant, certaines fois, je n’ai pas envie de cuisiner et quand je m’oblige à le faire, alors que j’en ai pas l’envie, je me suis rendue compte que le résultat n’était pas fameux : trop ou pas assez cuit, trop salé, brûlé … bref pas la joie !

Puisque nous avons tous ce vécu en commun… et que j’ai trouvé quelques clefs pour pallier à ce problème j’aimerais les partager avec vous 😄

Laissez moi vous raconter une de mes nombreuses expériences à ce sujet :

Un soir, je me sentais très fatiguée, en baisse d’énergie, mon mari n’était pas encore rentré, j’ai commencé à préparer le repas de mes enfants… mais dans ma tête trottaient des pensées du genre: « Ohlala il faut encore que je cuisine pffff après une journée de boulot épuisante je n’en ai pas du tout envie» … bref un enthousiasme débordant😏 😂

J’ai quand même pû tant bien que mal préparer le repas.

Croyez moi j’ai fait exactement une des recettes préférées de mes enfants (c’était du riz sauté aux légumes) et bien ma fille n’a jamais voulu en manger! “mamannnnnn !, ton plat n’a pas du tout le même goût que d’habitude” me dit-elle, « j’aime pas »  ! 😮

Je me suis tout de suite fâchée car j’étais déjà fatiguée ! je me suis forcé, à faire un repas qu’elle apprécie, alors que j’avais prévu des pâtes et pourtant elle n’est pas contente ! pour moi, elle jouait la comédie et toute cette histoire à fini en drame ( pleurs de ma fille et énervements de ma part).

J’ai quand même par la suite analysé la situation, je me suis rendue compte de ma part de responsabilité!  Il aurait juste fallu que je sois un peu plus positive pendant la préparation du repas ! J’ai eu ainsi la preuve que nos pensées ont un impact sur ce que nous sommes entrain de faire : J’ai émis des vibrations négatives en cuisinant et ma fille m’en exprimait la conséquence!

  J’ai alors décidé de faire l’expérience inverse, et j’ai constaté que chaque fois que je cuisinais en choisissant de porter mon attention sur mon désir de prendre soin de la santé ma famille et de ceux que j’aime, en leur offrant une alimentation saine et équilibrée, chaque fois que je mettais de côté toutes les situations de stress vécues au travail, chaque fois ou vivais pleinement le moment présent, je me sentais en paix, inspirée, créative, …alors, je remplissais mes plats d’amour, et croyez moi même si le repas etais simple: le succès était assuré.

Forte de toutes ces expériences, j’ai transformé ma façon de cuisiner et j’ai listé les  moyens pour pallier à ces moments de baisse de forme qui nous rendent moins performants « moins productifs»

Je me suis posée la question suivante  : «Mais que dois-je faire pour me booster  quand je n’ai pas envie de cuisiner ? ».

Voici les 5 clefs que j’ai trouvé, ces clés m’ont beaucoup aidé dans ces moments à reprendre le contrôle sur mes émotions. Je voudrais donc les partager avec vous!

  1. Passer le relais

Une personne de votre entourage ( mari, grands-parents…. ) vous propose de prendre le relais, …accepter de passer la main !

Oui,  passer la main c’est génial. Quand je l’ai vécu, je me suis sentie libérée d’un poids et aussi soutenue, épaulée, comprise, aimée. On peux profiter de ce moment pour prendre une bonne douche, se relaxer, recharger ses batteries.

     L’expérience m’a prouvé aussi que, pour que cette situation soit constructive de part et d’autre, il vaut mieux laisser la personne venue à votre secours suivre son inspiration (même si elle propose de faire des oeufs durs ) plutôt que de lui imposer de continuer notre recette ! 😅

2.  Anticiper ; Prévoir .

Si il n’y a pas moyen de passer la main pour diverses raisons, il est possible d’anticiper en cuisinant plusieurs petits plats les jours de motivation. Puis de faire des portions et de les congeler c’est hyper pratique! le Batch cooking est un concept hyper interessant pour ça et je vous invite à vous renseignez dessus, n’hésitez pas à mettre un commentaire si vous voulez un article sur le sujet!

Il est aussi possible d’être dans la prévision, c’est à dire d’acheter des aliments qui n’ont pas besoin de grande préparation (salades, œufs, surgelés, conserves de qualité…). Par contre au niveau diététique il vaut mieux éviter les plats cuisinés industriels🙈 et privilégier le bio … 🌿

3. Changer d’état d’esprit , respirez profondément

• Si vraiment  personne ne peut prendre le relais, et qu’en plus vous n’avez rien de déjà prêt: PAS DE PANIQUE !, il ne vous reste plus qu’à transformer, votre négativité en positivité!

Faites 4 ou 5 respirations lentes et profondes puis dites vous « Ce soir je ne me sentais pas capable de cuisiner mais en fin de compte je décide de relever le challenge et de faire un bon repas pour ma famille !” Je suis tout à fait capable de le faire».

En Changeant de vision vous allez vous connecter à votre positivité, et vous trouverez l’énergie pour cuisiner avec plaisir.

J’ai constaté que cette méthode est infaillible, elle me booste. Je mets une musique que j’aime, les enfants en profitent pour danser et tout le monde est content !

4. Privilégier les aliments de qualité

Vous l’avez certainement remarqué, les aliments de qualités et sains se suffisent à eux même, ils n’ont pas besoin d’une grande préparation, car ils ont du goût. Ils sont donc super simple à cuisiner et n’ont pas besoin de beaucoup d’ accompagnements. N’hésitez pas à aller au marcher, chez un primeur, en magasin bio, amap, à la cueillette et à vous renseigner sur les fruits et légumes de saisons et faites vous plaisir avec des produits de qualités

5. S’équiper d’appareils pratiques

Si vous en avez la possibilité, équipez vous d’appareils ménagers qui, il faut le reconnaître, nous facilitent la tâche, comme les autocuiseurs, les cuits vapeur, et autres robots… C’est moderne et ils nous permettent de rester moins longtemps devant les fourneaux.

 

Toutes ces clefs m’ont permis d’être plus relax, positive et sereine, le soir quand je rentre du travail !

Vous pouvez retrouvez des recettes savoureuses et simples par ici https://www.zenglutenfree.fr/recipes

N’oublions pas, c’est nous qui décidons de voir le verre à moitié plein ou à moitié vide … J’espère que mes clés vous aideront au quotidien et si vous avez d’autres clés, issues de votre expérience, je vous invite à laisser un commentaire⬇️, c’est super important pour moi de partager avec vous☺️Merci

6 Comments

Laisser un commentaire